Supports de réfléxion

Magazines, livres, films, séries, podcasts, ...
Capture d’écran 2022-05-02 à 22.32.48.png

Magazine "Femme d'ici et d'ailleurs" : 

Magazine consacré à ce que sont et font les femmes en France et dans le monde.

coeur sur la table.jpeg

Podcast "le coeur sur la table" : 

Parce que s’aimer est l’une des façons de faire la révolution. Une fois par semaine, un épisode pour réinventer nos relations amoureuses, nos liens avec nos ami·e·s, nos parent·e·s et nos amant·e·s.

maid.jpeg

Série "Maid" : 

Fuyant une relation violente, Alex, une jeune mère devient femme de ménage et se bat pour subvenir aux besoins de sa fille Maddy, dans l'espoir d'un avenir meilleur.

mon roi.jpeg

Film "Mon Roi" : 

 Mon Roi, c’est la violence d’une histoire d’amour qui peut paraître semblable à beaucoup d’autres : elle l’est, et c’est sa plus grande force. Tout l’enjeu du film repose sur la relation entre les deux personnages. Relation clairement toxique : Tony et Georgio sont dépendants l’un de l’autre, et c’est ce qui les détruit.

L'écriture inclusive a-t-elle un intérêt ? Quelles Preuves : 

L"’écriture inclusive fait couler beaucoup d’encre et les papiers d’opinions sont foisons. Qu’en est-il du côté de la recherche ? Un consensus existe-t-il ?" La réponse avec la chaîne youtube de Scilabus

Capture d’écran 2022-05-02 à 23.09.47.png

Podcast "Qui est Miss Paddle" : 

Tout a commencé par un like sur Instagram. Comment à partir d'une réflexion sur l'impact des réseaux sociaux sur nos vies amoureuses, Judith Duportail, journaliste a ouvert les yeux sur sa relation toxique. Une histoire d'emprise. Une (en)quête.

la poudre.jpeg

Podcast "La Poudre" : 

Deux fois par mois, au micro de Lauren Bastide, écrivaines, artistes, chercheuses et militantes se racontent et prennent le pouls des luttes féministes et antiracistes contemporaines.

salem.jpeg

BD "Salem" : 

Une plongée passionnante et terrifiante dans l'univers étriqué et oppressant de la colonie de Salem, en Nouvelle-Angleterre, au 17e siècle. Un village dont le nom restera tristement célèbre pour l'affaire dite des « Sorcières » qu'Abigail nous raconte, elle qui, à 17 ans, fut une des victimes de l'obscurantisme et du fanatisme religieux à l’œuvre. Tout commence quand un jeune garçon lui offre un joli petit âne en bois sculpté...

chollet.jpeg

Livre "Sorcières", Mona Chollet : 

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.

origine du monde.jpeg

BD "L'Origine du Monde" : 

Une certaine partie du corps de la femme, celle que Gustave Courbet a évoqué dans son tableau L’origine du monde, a suscité et continue de susciter l’intérêt un peu trop "vif" de certains représentants de la gent masculine.

Sous la plume acérée de Liv Strömquist, défile toute une galerie de personnages (pères de l’église et de la psychanalyse, pédagogues, sexologues) dont les théories et les diagnostics ont eu des conséquences dévastatrices sur la sexualité de la femme.

BD " La rose la plus rouge s'épanouit"

La légende urbaine voudrait que Leonardo DiCaprio ait enchaîné trente-deux conquêtes – toutes de sublimes top models – mais sans tomber amoureux d’une seule. Faut-il en chercher les raisons dans les arcanes de la société de consommation et sa propension au narcissisme ? Dans les lois de la biologie ? Ou, tout bêtement, dans le fait que ce cher Leo ne soit pas encore tombé sur la bonne ? Et nous, dans tout ça, sommes-nous, comme lui, des complexés de l’engagement ?

roseplusrouge.jpeg
Capture d’écran 2022-06-02 à 18.08.42.png

Podcast " Des femmes violentes"

Dans ce premier épisode, des femmes autrices de violences racontent leurs parcours avant leur entrée en prison. En donnant à entendre sans tabou ni concession des parcours de femmes violentes, ce premier volet nous invite à interroger la violence au prisme du genre : Eve a poignardé plusieurs conjoints violents et Zineb, jeune délinquante, est devenue proche des réseaux djihadistes. Si elle est avant tout une puissance d'agir pour les hommes, pour les femmes l'usage de la violence est quasiment toujours précédé de violences masculines et/ou économiques, sociales, institutionnelles. Sans déresponsabiliser et, par là même, déposséder les femmes de leurs actes, cet épisode permet d'envisager la construction genrée d’un imaginaire violent dépourvu de femmes.